Rencontre avec une WoMum « Preneure » Elodie BOUGAS, Enseignante, Blogueuse, Coach parental

Afin de promouvoir les talents de toutes les femmes, WoMum interview chaque semaine l’une d’entre elles, et met sous les projecteurs leur passion, leur domaine d’excellence, leur aspiration, leur engagement et leur vision !  

Ainsi, nous partagerons avec vous, confidences, parcours, expériences,  échecs et réussites, avec leurs conseils et leurs histoires … 

Rencontre avec une WoMum « Preneure«   Elodie BOUGAS, Enseignante, Blogueuse, coach parental , une femmes médiatrice, discrète, à l’écoute, et pétillante de vie  ! Entrons en immersion dans son univers……

 

 

 WoMum : Pourrais-tu lever le mystère et nous dire qui tu es et ce que tu fais  ? 

Elodie :  Joyeuse et un peu hyperactive, je suis maman de 3 filles, de 9, 11 et 16 ans tout aussi dynamiques.

J’ai fait des études d’anglais et de psycho, je suis passionnée de yoga et danse.

Je suis enseignante en maternelle depuis 14 ans. Je travaille à temps partiel pour pouvoir me concentrer sur mon activité d’entrepreneure depuis 3 ans.

Je suis blogueuse depuis 2011, j’ai ouvert un statut de micro-entrepreneure il y a 4 ans qui m’a permis de devenir assistante web, rédactrice web, … et j’ai beaucoup appris : ce dont j’avais envie et ce dont je ne voulais pas.

Aujourd’hui je veux travailler pour moi, et plus pour les autres !

J’ai donc naturellement décidé de professionnaliser mon blog fin 2016 pour me recentrer sur la gestion des enfants turbulents, un sujet que je maitrise bien

 

WoMum : Comment passe t-on d’enseignante à coach pour parents ? Quel a été le facteur déclencheur ? ?

Elodie : Quand on est enseignante en maternelle, les parents d’élèves sont très demandeurs d’accompagnement et d’aide. Pas seulement sur le plan scolaire. Le matin, ou lors d’entretiens, on parle surtout de la vie au quotidien avec les enfants, et c’est une partie de mon métier que j’ai toujours beaucoup appréciée.

Devant le succès de mon blog et le plaisir que je prenais à accompagner ces familles, c’est naturellement que je me suis orientée vers le coaching.

 

Elodie BOUGAS, Enseignante, Blogueuse, coach parental , une femmes médiatrice, discrète, à l’écoute, et pétillante de vie ! Entrons en immersion dans son univers……

WoMum : Tu avais un blog, pourrait-on dire de manière « informelle », et tu dis avoir désormais un blog professionnel  ? Le ton, les intentions, le contenu a changé ou évolué ? Comment cela se traduit ?

Elodie  : Mon blog était très généraliste. Je parlais de l’éducation de enfants en général, et je m’adressais à tous les parents.

J’écrivais pour partager, sans chercher à attirer des lecteurs.

Aujourd’hui, je m’adresse spécifiquement aux parents d’enfants turbulents, en recherche de solutions pratiques et simples pour améliorer leur quotidien et la qualité de leur vie de famille. Je me suis formée au copywriting, et à l’écriture d’ebooks.

 

WoMum : Qu’a représenté pour toi ce virage entrepreneurial  ? Une évidence, une nécessité ? …….

Elodie : Ça n’a pas été un virage mais une évolution naturelle de mon activité et de mon cheminement personnel.

Et j’ai eu la chance d’être entourée et conseillée par des personnes de grande qualité depuis le début de mon activité.

Je suis accompagnée dans cette transition par André Dubois, un webmarketeur exceptionnel.

 

WoMum : Que proposes-tu exactement aux parents en terme d’outils, de méthodes, ou encore d’accompagnement  ?

Elodie : En ce moment, je propose sur mon blog :

  • Un guide gratuit de 44 pages pour aider à anticiper et gérer les caprices et les colères des enfants turbulents
  • Des articles longs et complets sur la gestion des enfants turbulents en famille, à l’école et dans leur relation aux autres
  • Des échanges et conseils par mail, Messenger ou Skype gratuits

Bientôt des séances de coaching payantes, et une formation en ligne en cours de création.

Pour la rentrée, j’ai prévu de mettre en place des groupes de discussion et d’échanges autour d’une thématique en région parisienne.

Et pourquoi pas dans le reste de la France dans les mois à venir !

 

WoMum : Et avec les enfants ?

Elodie : Je ne coache pas directement les enfants. Je travaille plutôt en interaction avec les parents. Je peux intervenir au sein de la famille et accompagner dans un même élan enfants et parents.

Une famille est un microcosme complexe, et ce sont les parents qui doivent être les éléments déclencheurs des changements dans le fonctionnement familial. C’est après avoir travaillé avec les parents que je peux interagir avec les enfants.

 

WoMum : As-tu eu besoin d’une certification pour cette activité ? Quels sont les pré-requis ?

Elodie : J’ai fait des études de psychologie, et je vais cet été me former de façon plus approfondie au coaching. Il faut jongler avec plusieurs casquettes, et ça s’apprend.

WoMum : Nous sommes beaucoup sensibilisés sur l’éducation bienveillante et positive depuis quelques années et de plus en plus, pourquoi d’après toi  ? Une prise de conscience sociale ? ………

Elodie :  La « mode » de l’éducation positive est une excellente chose en soi. Ça a permis, entre autres, de discuter librement de l’interdiction de la fessée, de l’allaitement, des relations entre parents et enfants. Et du coup ça a fait évoluer les mentalités sur tous ces sujets délicats, et libéré la parole aussi bien des parents que des professionnels.

Le risque, comme dans tous les courants sociétaux, ce sont les excès et les tendances à la pensée unique.

Je suis pour que chacun construise l’éducation de ses enfants avec sa propre personnalité et en s’adaptant à celle de ses enfants. Evidemment avec des outils, des lectures, des accompagnements, mais dans le respect de la personnalité de chacun.

Il n’y a pas une solution, un modèle qui puisse convenir à tout le monde, et je crois que c’est ça dont il faut se méfier.

Il y a autant de d’éducations qu’il y a de parents et d’enfants !

 

WoMum : Quel est ton souhait au travers de ton travail et de cette activité au delà d’aider des parents en enfants en difficulté, en souffrance ? Lever des fausses croyances, des tabous …….. ?

Elodie :  J’ai envie qu’on accepte les enfants comme ils sont dans notre société normative. Les enfants ne sont pas des mini-adultes qui ne doivent pas déranger.

Un enfant qui va bien est bruyant, saute et court au lieu de marcher, crie au lieu de parler, rie au lieu de chuchoter. Un enfant n’est pas une petite chose qu’on pose dans un coin et qui ne bouge pas.

J’aimerais que les enfants aient plus de liberté, plus de temps de jeu, plus d’espace. Et que les parents aient moins peur de leur donner l’autonomie et l’intimité nécessaire et indispensable à leur développement.

Plus de jeux à l’extérieur, et mois de tablette !

 

WoMum : As-tu imaginé à un moment donné, ou peut-être pas, faire face à des résistances, de l’incompréhension face aux personnes extérieures, par rapport à ton positionnement, à ce sujet autour des enfants dit  « turbulents » ? 

Elodie  : Effectivement, c’était une prise de risque de parler d’enfants turbulents. Je me suis demandé quelle allait être la réaction des parents et des professionnels en lisant cet adjectif.

Mais j’ai décidé d’assumer ce positionnement et je ne le regrette pas !

Et finalement, c’est un soulagement pour les parents d’admettre que « oui, mon enfant est turbulent, mais ce n’est pas une maladie, c’est juste un enfant qui bouge beaucoup ! ».

Quant aux professionnels, même si le mot reste un peu tabou, ils ne peuvent pas nier son existence !

WoMum : N’est-ce pas dangereux, maladroit, d’employer les termes « terribles » , « turbulents » ou « difficiles » au risque de coller une étiquette à un enfant ? Comme une certaine négation de la construction de l’enfant …….

Elodie  : Effectivement, il faut faire très attention aux étiquettes qu’on peut coller aux enfants.

Dans mon approche, être turbulent n’est absolument pas négatif, et je milite pour qu’on accepte et qu’on réhabilite les enfants turbulents !

Il n’y a rien de pathologique ni de permanent dans le fait d’être turbulent ou terrible. C’est un état transitoire, une période dans l’enfance, et il faut bien l’admettre.

Mon but est de parler aux parents de leur quotidien, de la réalité de leur vie de famille, d’être au plus proche de ce qu’ils vivent.

Et le fait est qu’il y a plein d’enfants turbulents, et que tous les parents ne sont pas « armés » pour les gérer au quotidien.

 

WoMum : Comment imagines-tu le développement de ton activité dans 5 ans ?

Élodie : Je ne me suis jamais projetée à long terme, j’avance avec des objectifs à courts termes qui se complètent et évoluent au fur et à mesure de mes avancées.

Mon objectif principal est de faire des choses que j’aime, professionnellement et socialement, et de prendre du temps pour ma famille.

J’imagine que dans 5 ans j’aurai quitté l’Education Nationale pour me consacrer à mes activités d’entrepreneure. Mais ce n’est pas une fin en soi.

 

 

WoMum : Comment qualifierais-tu le réseau professionnel féminin international WoMum ? 

Elodie : WoMum est un réseau fondé sur l’entraide et bienveillance en premier lieu !

J’y ai rencontré des femmes optimistes, volontaires, enthousiastes et concentrées sur leurs projets professionnels.

 

WoMum : Pour quelles valeurs as-tu rejoins la communauté WoMum ?  ET pourquoi recommanderais-tu le réseau ?

Elodie  :  J’ai travaillé avec beaucoup d’hommes entrepreneurs, et je n’y ai pas trouvé ma place.

Avec WoMum, je rencontre des femmes qui ont les mêmes problématiques que les miennes, la même dynamique.

L’argent n’est pas le moteur des entrepreneures de WoMum, c’est l’accomplissement d’un projet, d’un rêve, d’une vie et l’épanouissement que ça induit.

 

Entre nous …. (Confessions privilégiées pour WoMum )

Ta dernière satisfaction ?

Pro : mon site tout beau tout neuf

Perso : ma fille qui a est enfin guérie, après 4 ans de galères

 

La dernière fois que tu es sortie de ta zone de confort ?

Mardi dernier, quand j’ai pris la parole en public au Talk WoMum !

 

Quel livre recommandes-tu ?

Pour se détendre : Nicolas Rey, Des nouvelles de l’amour

Et pour réfléchir : Gisèle Halimi, Ne vous résignez jamais !

 

Ton rêve le plus fou ?

Passer deux mois en Inde en famille

 

Qu’est-ce qui peut te faire « piquer un 100 mètres » ?

Les singes !

WoMum :  Merci Elodie !

Faites comme Elodie et rejoignez vous aussi ce réseau professionnel féminin international !

Nous vous invitons à vous connecter avec Elodie  sur la plateforme dès maintenant pour des échanges privilégiés, des conseils, découvrir son savoir-faire, et bénéficier de toutes ses compétences avec tout le reste de la communauté WoMum !

Retrouvez les actualités d’Elodie sur la plateforme 

Et sur :

Facebook : https://www.facebook.com/conseilseducatifs.fr/?ref=bookmarks

Linkedin : https://www.linkedin.com/in/elodie-bougas-495239112/

Instagram : https://www.instagram.com/elodiebougas/?hl=fr

 

Vous souhaitez prendre contact avec Elodie de manière privilégiée ?  Connectez-vous tout de suite sur la plateforme en ligne !

WoMum

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

RESTONS CONNECTÉES

N'hésitez pas à nous écrire. Nous vous répondrons dans les plus bref délais. WoMum.

En cours d’envoi
X
- Entrez votre position -
- or -

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

X